L’amour-passion au programme ... et une promesse de renouveau! voici le climat astral de la prochaine lunaison, ouverte par la nouvelle lune du 24 juin, 4h31, en cancer,...
 
 
 
 
 
 
 
Tchernobyl, Fukushima, et après…? Halte au nucléaire !

Depuis quelques jours on nous annonce des nouvelles de plus en plus alarmantes de Fukushima. Deux réacteurs ont fondu, la radioactivité continue de plus belle à sortir de la centrale japonaise, mais personne ne parle de la gravité de cette pollution. C’est de nouveau l’omerta du silence ! Et les cycles planétaires des mois –et des années -qui viennent ne sont pas encourageants. Pluton (l’atome) et Uranus (la foudre, l’imprévu) resteront en dissonance pendant une très longue période (plusieurs années cette fois-ci, ce qui est rarissime !) et je crains que d’autres catastrophes ne se produisent. Or, nous continuons à jouer aux apprentis- sorciers, les lobbies du nucléaire continuent de nous expliquer que ce serait « l’énergie la plus propre ». Mais à quel prix ? Au prix de la destruction de Gaïa, de retombées séculaires sur les hommes, la faune et la flore, sur les eaux.… Quel sera le prochain lieu maudit ? Quelle région du globe deviendra à son tour inhabitable pendant plusieurs générations ? Réveillons-nous tant qu’il en est temps encore ! Fermons les centrales les plus vétustes et refusons la création de nouveaux bunkers atomiques! Signons –signez !-des pétitions tous azimuts pour faire bouger les choses ! Crier dans le désert est stérile...

signons la (les) petitions et suivons l'exemple de la Suisse qui vient de décider de m'ouvrir aucune centrale nucléaire à l'avenir!

SIGNEZ LA CHARTE SUR LE SITE "SORTIR DU NUCLEAIRE" http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=agir&sousmenu=charte&page=index/









Astralement v�tre




E.T.






********************************

MOBILISONS-NOUS POUR SAUVER NOS HERBIERS !

Voil� (encore ?) un VRAI scandale ! Et une vraie r�gression de civilisation...

Un projet inacceptable qui efface tout un pan de notre culture occidentale- les herbiers des Culpeper et autres Paracelse de la Renaissance, l'usage des plantes d�j� recommand� par Hippocrate il y a 25 si�cles! Un projet qui prive l'individu de son libre arbitre fondamental: celui li� � sa SANTE- � sa VIE?! Terrorisme intellectuel via les lobbies pharmaceutiques, remake du scandale des vaccins (cf. la grippe H1N1), nous voici pris en otages de la haute finance internationale.

Une nouvelle forme d'abus de pouvoir de l'Etat sur l'individu: l'assujettissement au profit, � la ploutocratie...
Resterons-nous passifs?

NON!!!

ALORS MOBILISONS-NOUS ! Apr�s avoir visionn� la vid�o ci-dessous - c'est �difiant ! -, SIGNONS LA PETITION SUR LE SITE http://www.defensemedecinenaturelle.eu/

CETTE LOI NE DOIT - NE PEUT PAS � PASSER !!!

Astralement v�tre
E.T.



***************************

MARS 2010

RAS LE BOL! COUPONS LA T�TE A CETTE HYDRE DE LERNE
Apr�s des ann�es de harc�lement m�diatique, trop, c'est trop! Mettons une bonne fois pour toutes les choses au point concernant cette tarte � la cr�me qu'est ma pr�vision pr�tendument fausse aff�rente au sida.

Oui, il est temps pour moi de faire le m�nage de ces calomnies r�currentes. Voici donc le texte (Votre Horoscope 1995, pp. 27-29) de cette pr�vision : Lors de la Nouvelle Lune du 23 novembre 1995, sept astres sur les dix du syst�me solaire se trouveront dans le seul signe du Sagittaire. On peut penser que l�entr�e de Pluton dans le Sagittaire sera synonyme de la r�gression progressive et de la gu�rison du sida. Notons, � l�heure o� nous �crivons ces lignes (ao�t 1994), qu�un pas important sera franchi d�s novembre de cette ann�e (1995) . Or, on s�en souvient : la d�couverte de la trith�rapie fut annonc�e en d�cembre 1995, urbi et orbi.
Alors, grands dieux, de quoi m�accuse-t-on in fine ? Si j�ai p�ch� par optimisme en parlant de � gu�rison � au lieu de � rem�de �- je ne suis pas voyante et l'astrologie n'est pas quantitative-, le timing de cette pr�vision �tait parfaitement juste! Combien connaissons-nous de malades d�alors qui ont surv�cu jusqu�ici gr�ce � ce providentiel rem�de ? Avec un recul de quinze ans, fin 1995 reste le pas le plus important dans la th�rapie de cette terrible maladie.
Il est vrai que, pour me rendre justice, il faudrait une bonne dose de fair-play. Une denr�e qui manque cruellement � l'homme en g�n�ral et aux m�dias en particulier. On peut toujours r�ver !
Astralement v�tre
Elizabeth Teissier
*********************************************************

MAI 2009
LES ENFANTS DE LA TERRE ET DE JUPITER

� Ce qui est en haut est analogue � ce qui est en bas
Et ce qui est bas est analogue � ce qui est en haut,
Afin que s�accomplisse le miracle de l�Unit�. �
Table d�Emeraude de Herm�s Trism�giste (II�me si�cle de notre �re)


MOUVEMENT POUR LE RENOUVEAU GLOBAL
DU MONDE D�AUJOURD�HUI

Il est urgent de proc�der � un grand nettoyage de cette plan�te, et ce � de multiples niveaux. Un m�nage radical est indispensable pour que l�Homme et la Femme d�aujourd�hui et de demain retrouvent leur dignit�, le respect mutuel, le sens, voire le go�t du partage. L�indigence, l�extr�me pauvret�, la mis�re des uns face au superflu d�une minorit� sont proprement intol�rables : pendant que les uns s�empiffrent et recherchent d�sesp�r�ment la m�thode la plus efficace pour perdre du poids, d�autres � trop nombreux ! souffrent les tourments, inimaginables pour nos estomacs pleins, d�une faim permanente et d�vastatrice. Je refuse toute �tiquette id�ologique, politique ou religieuse ; mon but n'est pas non plus d��tre une Cassandre catastrophiste. Je plaide pour une �thique universelle et pour rendre � nos enfants espoir et id�al. Apr�s tout, les grands esprits de ce monde chr�tiens partageurs des premiers temps ou, plus tard, Fr�res Ma�ons, Saint Simoniens ou communistes radicaux, St-Fran�ois d�Assise, M�re Teresa et autres Martin Luther King n�eurent-ils pas tous le m�me id�al d�harmonie et d��quit� ?
1 Pourquoi ce titre ?
- parce que nous sommes tous int�ress�s, tous impliqu�s, tous menac�s sur cette TERRE dont nous sommes les ENFANTS ;
- parce que JUPITER, le Grand B�n�fique des Anciens est, astralement parlant, synonyme de chance, de prosp�rit�, de gu�rison, de g�n�rosit�, de justice et de puissance, toutes notions dont le monde d�aujourd�hui a grand besoin.
2 Pourquoi ce mouvement ?
Il y a aujourd�hui une urgence : nous devons retrouver le RESPECT DE LA VIE et des VIVANTS (humains, animaux, nature, notre plan�te Ga�a). Un principe fondamental soutient notre univers : l'interd�pendance universelle (cf. l� �effet papillon - le battement d�ailes d�un papillon en Australie qui peut �tre � l�origine d�un ouragan � l�autre bout du monde).
Vu l�existence d�innombrables organismes, associations et rassemblements autour des sujets sensibles d�aujourd�hui, �conomie durable, �cologie (effet de serre, pollutions diverses, biosph�re en danger), agriculture (OGM), faim dans le monde (9 millions de morts par famine par an, 800 millions de personnes qui ne mangent pas � leur faim !), mines anti-personnel, p�dophilie, maltraitance des animaux -, ce mouvement n�est-il pas superf�tatoire, superflu, voire retardataire ?

Non, parce que :
- comme vous, comme toi - les enfants se disent tu ! -, j�en ai assez de ce manteau d�Arlequin l�gislatif, miroir de la fameuse phrase de Pascal, � V�rit� en de�a des Pyr�n�es, erreur au-del� � qui a pour effet que les dispositions justes et salutaires s�arr�tent aux fronti�res (m�me si la Communaut� Europ�enne constitue d�j� un progr�s dans le sens d'une relative unification /harmonisation). Ni l�effet de serre, ni les probl�mes des OGM, ni les m�faits de la drogue, ni les exclusions racistes ne connaissent de fronti�res et on conna�t le scandale des USA par rapport aux d�penses �nerg�tiques de la plan�te. Or, l��nergie sera, tr�s bient�t, un probl�me mondial gravissime ;

- comme moi, je pense, tu ne supportes plus d'�tre scotch�, passif, devant ton poste de t�l�vision et de te sentir agress� journellement par des nouvelles r�voltantes: le Darfour, le scandale des OGM, l'in�galit� th�rapeutique devant le sida, les hallucinantes exp�riences en laboratoire d'apprentis sorciers qui fabriquent des monstres mi-humains, mi-animaux, la relaxation de criminels av�r�s qui r�cidivent imm�diatement, etc. Or, l'impuissance que nous ressentons devant ces d�rives aboutit � ce que le grand biologiste - et mon regrett� ami - le Dr Henri LABORIT, nommait l�inhibition de l�action, qui diminue nos d�fenses immunitaires (lire ses exp�riences sur les rats, �voqu�es dans notre livre co�crit � Etoiles et Mol�cules �, Ed. GRASSET).
- comme moi, j�imagine, tu souhaites mettre ton grain de sel, et si possible ton grain de sable, dans les rouages de la plutocratie mondiale, ce r�gne universel de l�argent et du profit imm�diat qui s�vit au d�triment du monde de demain, celui de nos enfants. Depuis l��re de l�industrialisation et du mat�rialisme historique au XIX�me si�cle, l�homo economicus a pris le pouvoir : tout est monnayable, m�me les organes, m�me les b�b�s !
Halte l� !
O� va-t-on ?
- comme moi, je suppose, tu constates que l�id�e de sacr� et d�id�al a �t� plus ou moins �vacu�e de notre univers socioculturel ; que, par exemple, sous pr�texte de la�cit�, le 1er mai est f�ri�, mais non le Vendredi-Saint : nous n�avons pas le courage, en France, de nous reconna�tre h�ritiers d�une tradition chr�tienne. Et cela arrange bien le commerce : l�argent d�abord ! Mais alors, pourquoi garder No�l, P�ques, Pentec�te, des f�tes chr�tiennes par excellence ?
- comme moi, � l�instar des amis des b�tes dont tu es, j'esp�re, tu n'en peux plus de voir les animaux, nos fr�res de la cr�ation, souffrir l'enfer en �tant d�pec�s, br�l�s, diss�qu�s in vivo, maltrait�s sans scrupules par des barbares sans coeur - des monstres ? Voir les traitements inflig�s aux chevaux avant abattage, aux chiens et chats �bouillant�s � mort (parce que leurs fourrures restent ainsi plus brillantes !), la maltraitance des ours, l'extermination des tigres , la menace sur les �l�phants (pour leurs d�fenses) et les rhinoc�ros (pour leur corne), le scandale des phoques qui a recommenc� apr�s l'arr�t d'une d�cennie, celui des requins rejet�s � la mer sans leurs ailerons (100 millions par an, ce qui menace l'esp�ce et l'�quilibre �cologique de la mer !), ou des morues amput�es de leur foie qui subissent le m�me sort, et j'en passe. Quant aux exp�rimentations animales en laboratoire - totalement inhumaines ! -, leurs justifications sont a priori discutables, voire fallacieuses : jusqu'� la fin justifie- t-elle les moyens ? Pour moi, ces chercheurs ont perdu tout sens humain pour pouvoir regarder souffrir ainsi un fr�re chimpanz� ou notre compagnon le chat, cet animal antique et royal. Finissons-en de consid�rer ces �tres vivants comme des choses, des objets sur lesquels l'homme, dans sa supr�matie arrogante, a droit de vie et de mort. Pensons � la d�couverte majeure des "neurones-miroirs" des singes qui confirment bien leur parent� constitutionnelle (nerveuse) avec nous. Arr�tons ces crimes !!!
Punissons les coupables, �dictons des lois internationales en boycottant les pays qui ne les respectent pas, comme pour l'�nergie, les OGM, la drogue, etc. ;

- comme toi, j'en suis s�re, je ne peux plus tol�rer que b�b�s et enfants soient violent�s et marqu�s � vie juste pour satisfaire des pulsions pathologiques ;

- comme moi (peut-�tre ?), tu estimes que l'on doit rendre � la personne sa libert� de d�cider pour elle-m�me (cf. euthanasie...) et que si l'on doit organiser des balises l�gislatives pour �viter des d�bordements, il faut imp�rativement permettre � ceux qui choisissent de partir de le faire dignement (cf. EXIT en Suisse et autres institutions en Hollande et ailleurs) ;

3 Pourquoi moi ?

- parce que, par mon exp�rience et ma formation, je pose un regard diff�rent sur le monde. Un oeil d'astrologue (depuis plus de trente ans) et un oeil de sociologue (depuis une d�cennie) m'ont donn� une sorte de strabisme convergent sur un monde qui se d�lite et va vers sa perte, si on ne corrige pas le tir tr�s vite. Ruine �cologique, �nerg�tique, �thique, spirituelle. Bien s�r, les r�actions positives et salutaires abondent, et les recherches dans tous les domaines, mais elles manquent d'homog�n�it� et donc d'efficacit�. Il y a l� une n�cessit� urgente d'op�rer une convergence transversale des objectifs � travers une r�flexion et une action multidisciplinaires. L'astrologue que je suis m'indique la grille de lecture plan�taire d'une crise mondiale de civilisation (cf. l'�re des T�n�bres du Kali-Yuga indien). La sociologue observe l'irr�sistible ascension et g�n�ralisation (aussi via internet) de la confusion, de la d�sinformation, du d�sarroi et de la d�sacralisation du monde, ainsi que du r�gne d'un mat�rialisme triomphant ;

- parce que depuis mon adolescence je souhaite apporter quelque chose � mes contemporains, mes fr�res, � toi, � vous ; raison pour laquelle j'avais commenc� des �tudes de m�decine : je voulais rejoindre le Dr SCHWEITZER � Lambar�n� en Afrique ! Plus tard, j'ai pr�f�r�, via l'astrologie, �tre davantage un m�decin des �mes. J'ai ainsi souhait� transmettre mon savoir astrologique pour aider autrui � se conna�tre, � s'accepter tout en �voluant, comme j'ai essay� de le faire pour moi-m�me. Aujourd�hui, j'aimerais contribuer � rendre celui-ci plus vivable, plus propre, plus harmonieux !

- last but not least, parce que je me rends compte, apr�s m'�tre battue depuis trente ans pour rendre ses lettres de noblesse � l'astrologie, la "reine des sciences" selon Fellini, que les mentalit�s, h�las, n'�voluent que tr�s lentement et que, en France surtout, un rationalisme � tout crin, voire agressif, a la vie dure. De ce fait, et vu la situation alarmante de notre monde aujourd�hui, je me propose de me consacrer davantage � une action concr�te, au service de mes contemporains.

4 Pourquoi maintenant ?

- parce que nous nous trouvons dans un goulot d'�tranglement et que tout risque de d�border gravement tr�s bient�t ! Nous n'avons que trois � quatre ans devant nous pour corriger le tir tous azimuts, sinon 2011-2012, ce sera la catastrophe ! Est-ce pour cela que les Indiens Hopi placent la fin du monde en 2012 ? Il ne tient qu'� nous que ce ne soit pas la fin du monde, mais seulement la fin
d'un monde. Mais pour cela, nous avons du pain sur la planche, car il y a vraiment le � feu au lac �, comme disent nos amis, les Helv�tes !!!

OBJECTIFS

1. INFORMER � Dans notre soci�t�, o� s�vit une inflation au niveau de l'information et de la communication (cf. m�dias et Internet), paradoxalement, des donn�es essentielles nous �chappent, alors qu'elles sont pourtant n�cessaires � une vision objective de la situation. Or, une synth�se r�aliste et impartiale est de plus en plus difficile, voire impossible.

2. SENSIBILISER le public et les d�cideurs dans les diff�rents domaines (m�dias, finance, science, politique, etc.) � toutes les probl�matiques soci�tales �voqu�es ci-dessus, dans le but de g�n�rer des actions concr�tes.

3. FEDERER une action convergente des diff�rents acteurs sociaux en vue d'une am�lioration globale, d'un mieux �tre physique, environnemental et spirituel de notre g�n�ration.
Lien vers la pétition
 
Conditions générales de Vente | Contact | Aide
© 2003 E.T. Cie S.A.